Intime

J’aborde ici la vanité contemporaine. M’inspirant des effigies funéraires autant que des poses instagram, j’interroge cette nouvelle forme de portrait. Je recouvre d’une seconde peau, d’un deuxième artefact chaque photographie.

« Des personnages vivants, du féminin, beaucoup. L’artiste est en recherche permanente, habitée par un doute inconcevable à nos yeux qui la pousse toujours plus loin. Son atelier ressemble alors à un laboratoire artistique où naissent des techniques innovantes et des oeuvres particulièrement esthétiques »

Marie Jousse, Galerie Eugène